Licence Pro Automation et Robotique

Licence Professionnelle

Objectifs de la formation

– Dans le panorama des formations en automatismes et informatique industrielle, nous avons choisi de former des spécialistes dans le domaine de l’automation, c’est-à-dire dans la conception, la réalisation, l’amélioration et la maintenance des outils de production. Notre licence professionnelle permet d’acquérir des compétences pointues en programmation d’automates et des compétences plus générales (choix et intégration d’un robot dans une chaîne de production) en robotique industrielle.

– Les étudiants seront préparés au contexte de l’industrie 4.0. Ce nouveau concept correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production dans les entreprises industrielles. L’objectif est la mise en place d’usines dites « intelligentes » ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle.

– Cette formation de la Faculté des Sciences (UFR SFA) de l’Université de Poitiers est organisée en partenariat avec la Maison de la Formation de Poitiers. Elle peut être suivie en alternance avec un contrat de professionnalisation, en formation initiale standard ou en formation continue.


Organisation de la formation

– Le volume horaire global pour un étudiant (hors alternance ou projet tuteuré et stage) est de 450 heures réparties sur 15 semaines. Une répartition de l’alternance « périodes en entreprise / périodes à l’Université » est donnée à titre d’exemple.

 

Organisation de la licence Professionnelle Automation et Robotique

 

– Pour plus de détails sur les UE de la licence Pro Automation et Robotique

– Dans le cas d’une formation initiale « classique », les périodes en entreprises de septembre à mars sont remplacées par une activité de projet à caractère industriel et l’année se termine par un stage industriel de 12 à 16 semaines.


Savoirs-faires et Compétences

– La formation est basée sur l’acquisition d’une double compétence en génie mécanique et en génie électrique et informatique industrielle, mise en œuvre sur des plateformes techniques, matérielles et logicielles, proches de machines industrielles et utilisant des technologies de pointe dans le domaine de l’automation industrielle.

– Les enseignements au cœur de la formation font l’objet d’une certification de conformité aux standards promus par l’association internationale PLCopen. La certification PLCopen training center porte sur les modules « Systèmes automatisés » (développement logiciel sur cible automate dans le cadre de la norme IEC61131-3) et « Motion control » (mise en œuvre de l’approche de commande d’axe PLCopen Motion). La faculté des sciences de l’Université de Poitiers est le seul établissement français à détenir ces deux certifications.

– Le diplômé pourra, par exemple, utiliser les compétences acquises pour être responsable du développement ou de la réalisation de la partie commande d’une machine.


Stages et projets

– Formation en entreprise.

– L’étudiant bénéficie de l’assistance du responsable des stages, du service de l’insertion professionnelle de l’UFR SFA pour la recherche du stage. Il pourra, en particulier, s’appuyer sur les entreprises partenaires de la licence professionnelle.

– Pour les étudiants en formation par alternance, le stage industriel s’effectue naturellement dans l’entreprise d’accueil. La Maison de la Formation fournit à tous les étudiants une assistance à la recherche des entreprises recrutant des salariés sous contrats de professionnalisation.

– Plus d’informations sur les stages, cliquer ici


Les conditions d’accès

– Les étudiants qui souhaitent s’inscrire en formation initiale remplissent l’une des conditions suivantes :

  •  avoir les crédits des deux premières années d’une licence sciences et technologies,
  •  être titulaires d’un DUT dans les domaines du génie mécanique ou du génie électrique, en particulier GEII (Génie Electrique et Informatique Industrielle), GIM (Génie Industriel et Maintenance), GMP (Génie Mécanique et Productique),
  • être titulaires d’un BTS dans les domaines du génie mécanique ou du génie électrique, en particulier MAI (Mécanique et Automatismes Industriels), ATI (Assistance Technique d’Ingénieur), MI (Maintenance Industrielle), Electrotechnique, CIRA (Contrôle Industriel et Régulation Automatique).

– La formation peut également accueillir des salariés en formation continue. Les salariés susceptibles d’être intéressés sont des techniciens électriciens, des techniciens de bureaux d’études ou de services maintenance souhaitant se former sur les méthodes les plus actuelles de la programmation des automates ou souhaitant acquérir une compétence d’intégration d’un robot ou d’une cellule robotisée dans une chaîne de production.

– La licence professionnelle peut également faire l’objet d’une VAE conformément aux modalités d’organisation de la procédure de validation des acquis de l’expérience de l’Université de Poitiers. Cette démarche est accompagnée par le Service d’aide au développement de l’Alternance, de la Formation permanente, de l’Insertion professionnelle et des Relations Extérieures (SAFIRE).

– Pour les modalités d’inscriptions, consulter la rubrique Inscriptions.


Les objectifs professionnels

– Le diplômé peut accomplir, par exemple, les tâches industrielles suivantes:

    • l’industrialisation et le pilotage de lignes de production robotisées,
    • la réalisation de logiciels de commande de systèmes de production,
    • la conception de la partie commande de machines spéciales,
    • le choix, le dimensionnement et l’installation d’automates industriels.

– Les diplômés de la licence professionnelle sont recrutés sur des postes de :

  • technicien/technicienne de maintenance de systèmes automatisés
  • technicien/technicienne de bureaux d’études automatismes
  • technicien/technicienne en robotique industrielle
  • responsable service maintenance
  • responsable méthodes automatismes

– Nos étudiants intègrent :

  •  des entreprises du domaine de l’industrie mécanique ou électromécanique,
  • des usines de production agroalimentaire,
  • des bureaux d’études de machines de production, de machines spéciales, d’équipements agricoles ou de travaux publics,
  • des entreprises des secteurs du luxe ou de la chimie fine.

– Pour plus d’informations, visiter la rubrique Métiers/Secteurs d’activités.

Recherche

Menu principal

Haut de page