Pourquoi les abeilles disparaissent-elles ?

Freddie-Jeanne Richard

Date et lieu

Mercredi 7 février 2018
14h – amphi 502 – Bât. A1 – UFR Droit

 

titre de la conférence

Pourquoi les abeilles disparaissent-elles ?
 

Résumé

L’évolution de la biodiversité est un phénomène dynamique. Cependant le taux d’extinction des espèces apparaît aujourd’hui nettement supérieur au taux d’extinction « naturel ». Pourtant cette biodiversité est nécessaire pour améliorer et maintenir le bien-être de l’espèce humaine (service écosystémique). Par exemple, la préservation de la biodiversité est indispensable à la durabilité de l’agriculture et l’évaluation économique de la valeur de la biodiversité est probablement sous-estimée. L’agriculture intensive s’accompagne de la destruction d’habitats, la diminution des ressources (diversité, quantité et qualité) et l’usage de pesticides ont pour conséquence le déclin des insectes pollinisateurs. Mais comment expliquer la soudaine disparition des abeilles ? Est-ce que l’agriculture intensive est la seule responsable ? Est-ce que le frelon asiatique est coupable ? Pourquoi est-ce que ce sujet est si compliqué ? Au cours de cette conférence, les éléments et la complexité de l’enquête sur la disparition des abeilles seront présentés.

Biographie

Maître de conférences HDR spécialisée en éthologie à l’Université de Poitiers. Freddie-Jeanne est aussi Coordinatrice du programme Européen Erasmus Mundus Master Course - International Master in Applied Ecology (www.emmc-imae.org) ; Membre élue au CNU (Conseil National Universitaire) section 67 (Biologie des Populations et Écologie) ; Correspondante Erasmus – Socrates et échanges internationaux pour la Biologie, les activités de recherche de Freddie-Jeanne RICHARD sont orientées sur l’étude des interactions symbiotiques chez les arthropodes (insectes sociaux et isopodes terrestres) selon une approche comportementale et chimique avec pour principaux « mots clés » : Écologie comportementale, Éthologie, Écologie Chimique, Biologie moléculaire, Communication chimique, Phéromones, Insectes sociaux (abeilles, fourmis, termites), Isopodes terrestres, Wolbachia, Symbiose. Ses recherches ont donné lieu à plus de 30 publications dans des journaux internationaux. Et elle est experte pour 20 Journaux internationaux.
 

Ses thèmes de recherches

Les effets post-infections sur les interactions sociales envers des congénères immunologiquement stimulés ainsi que les impacts sur les composés chimiques émis par les individus et les modifications génétiques impliquées ainsi qu’une étude comparative entre différentes sources de pathogènes (bactérie, virus). Projet financé par le Département de l’agriculture américain (USDA) dont elle est Co Principale Investigatrice (2007-2010) ; Freddie-Jeanne RICHARD étudie également l’influence de Wolbachia sur le comportement et les mécanismes de reconnaissance chez les isopodes terrestres. Les effets des co-expositions (pathogène/pesticides) sur le comportement des abeilles domestiques font également l’objet de travaux de recherche en partenariat avec l’INRA des Magneraud.
 

Bibliographie

  • Urlacher E., Monchanin C., Rivière C., Richard F.J., Lombardi C., Michelsen-Heath S., Hageman K J., Mercer A R., 2016. Measurements of chlorpyrifos in forager bees and comparison with levels that disrupt honey bee learning behavior under laboratory conditions. Journal of Chemical Ecology.
  • Templé N and Richard F. J. 2015 Intra-cellular bacterial infections affect learning and memory capacities of an invertebrate. Frontiers in Zoology 12:36. doi:10.1186/s12983-015-0129-6
  • Richard F-J, Hunt, J H.2013 Intracolony chemical communication in social insects. Guest review to Insectes sociaux 60 (2) 275-291
  • Richard F-J., Holt H. H., Grozinger C M., 2012. Effects of immuno-stimulation on social behavior, chemical communication and genome-wide gene expression in honey bee workers (Apis mellifera). BMC Genomics 13, 558. Highly accessed.
  • Richard F-J., Coby S., Tarpy D.R., Grozinger C. M., 2011. Effects of instrumental insemination and insemination quantity on Dufour’s gland chemical profiles and Vitellogenin expression in honey bee queens (Apis mellifera). Journal of Chemical Ecology 37 : 1027-1036.
  • Richard F-J., Aubert A., Grozinger C. (2008). Modulation of nestmate recognition by immune stimulation in honey bees, Apis mellifera. BMC Biology, 6:50.
  • Richard F-J., Poulsen M., Hefetz A., Errard C., Nash D. R., Boomsma J. J. (2007). A possible genetic background for the chemical recognition profiles of fungi cultivated by Acromyrmex leaf-cutting ants. Behavioural Ecology and Sociobiology 61 (11) : 1637-1649.
  • La photographie macro est une de ses passions. Vous pouvez les voir sur son site internet : http://fjfourmi.free.fr/


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr